exprimer


exprimer

exprimer [ ɛksprime ] v. tr. <conjug. : 1>
• fin XIVe; expriemer fin XIIe; lat. exprimere, de ex et premere « presser »; cf. épreindre, employé dans les mêmes sens en ancien français
IRendre sensible par un signe (un fait de conscience, et en général toute chose existante) en en dégageant le sens.
1Faire connaître par le langage. Exprimer sa pensée clairement, en termes non équivoques. « Elle se mettait quelquefois à exprimer des opinions singulières » (Flaubert). Je ne sais comment vous exprimer ma reconnaissance. prouver. « Une espèce de délicatesse morale qui empêche d'exprimer les sentiments trop profonds » (Proust).
Mots, termes, locutions, tournures qui expriment une idée, une nuance. rendre, signifier, traduire; expression. C'est un mot qui exprime mal ma pensée.
2Vx Définir, représenter (une chose, un événement). énoncer, expliquer. « Pour exprimer en deux mots son talent, il eût écrit Zadig aussi spirituellement que l'écrivit Voltaire » (Balzac).
3Sc. Servir à noter (une quantité, une relation). Le signe = exprime l'égalité. « Ces équations expriment des rapports et, si les équations restent vraies, c'est que ces rapports conservent leur réalité » (Poincaré). Forces exprimées en unités du système international.
4Rendre sensible, faire connaître par le moyen de l'art. L'artiste exprime son univers intérieur, le monde extérieur, son époque. peindre, représenter. « Voir, sentir, exprimer, — tout l'art est là ! » (Goncourt). « la poésie, qui n'a jamais su exprimer le bonheur comme elle exprime la douleur » (Lamartine). « Victor Hugo était, dès le principe, l'homme le mieux doué, le plus visiblement élu pour exprimer par la poésie ce que j'appellerai le mystère de la vie [...] il exprime, avec l'obscurité indispensable, ce qui est obscur et confusément révélé » (Baudelaire). « Gavarni saisit toutes ces nuances, et il les exprime d'un crayon rapide et facile » (Gautier). « La langue musicale est infinie, elle contient tout, elle peut tout exprimer » (Balzac).
5Rendre sensible par le comportement. extérioriser, manifester. Exprimer son mécontentement en fronçant les sourcils. Elle « exprima la plus vive crainte, une rougeur subite colora son visage » (Balzac). « l'homme désaccordé au point d'exprimer la douleur par le rire » (Baudelaire).
(Visage, gestes, apparence) Regard qui exprime l'étonnement, l'admiration. Tout en lui exprime la franchise. respirer. « Sa physionomie n'exprimait en réalité que sa vie de luttes » (Michelet). De « petits claquements de langue qui exprimaient l'ennui, le regret » (Romains).
Rendre sensible en tant que symbole. Les rêves expriment certaines tendances refoulées. L'améthyste « exprime dans la symbolique chrétienne la modestie et l'humilité » (France).
IIS'EXPRIMERv. pron.
1(Réfl. ) Manifester sa pensée, ses sentiments (par le langage, les gestes, l'art, etc.). S'exprimer en français, en bon français, en arabe, dans une langue. Savoir s'exprimer en plusieurs langues. Il s'exprime bien, correctement, élégamment. 1. parler. « Je sais si mal m'exprimer que je déçois aussitôt que j'ouvre la bouche » (A. Gide). Empêcher l'opposition de s'exprimer. Loc. Si j'ose m'exprimer ainsi. 1. dire. S'exprimer par gestes, par une mimique. mimer. « Des volontés qui s'exprimaient, la cravache [...] en l'air » (Bloy). Se manifester par l'art. Son génie s'exprime librement, audacieusement.
Manifester sa personnalité, ses tendances (plus ou moins bien). « Il me semble parfois qu'écrire empêche de vivre, et qu'on peut s'exprimer mieux par des actes que par des mots » (A. Gide). Se manifester librement, agir selon ses tendances profondes. Laissez cet enfant s'exprimer.
2(Pass.) Être exprimé. Sensation qui peut s'exprimer. exprimable. « L'extase universelle des choses ne s'exprime par aucun bruit » (Baudelaire). « Les résultats bruts de l'expérience peuvent donc s'exprimer par les relations suivantes » (Poincaré).
III(XVIe) Littér. ou techn. Faire sortir par pression (un liquide). extraire. L'homme « exprimait l'eau de ses cheveux mouillés » (Lautréamont). Exprimer le jus d'un citron. IV(d'apr. l'angl. to express) Biol. Procéder à l'expression génétique. Une cellule n'exprime pas tous les gènes dont elle dispose.
V. pron. Se manifester au niveau du phénotype. Être transcrit, puis traduit en protéine (gène). P. p. adj. Information génétique exprimée. A.D.N. exprimé.
⊗ CONTR. 1. Cacher, celer , dissimuler, taire.

exprimer verbe transitif (latin exprimere, faire sortir en pressant) Faire connaître quelque chose par le langage : Exprimer sa pensée en termes clairs. Faire connaître un sentiment, une pensée, les manifester extérieurement par son comportement : Exprimer son étonnement en haussant les sourcils. Rendre sensibles un sentiment, une pensée, les représenter par un moyen artistique : Exprimer sa révolte par la chanson. Être l'expression d'un sentiment, le manifester par des signes : Son visage exprimait sa surprise. Traduire quelque chose (en quelque chose) : Exprimer le coût de l'ouvrage en euros. Faire sortir un liquide par pression ; extraire : Exprimer le jus d'un citron.exprimer (citations) verbe transitif (latin exprimere, faire sortir en pressant) Raymond Radiguet Saint-Maur-des-Fossés 1903-Paris 1923 Il n'était habile à exprimer que ce qu'il n'éprouvait pas. Le Bal du comte d'Orgel Grassetexprimer (synonymes) verbe transitif (latin exprimere, faire sortir en pressant) Faire connaître quelque chose par le langage
Contraires :
Faire connaître un sentiment, une pensée, les manifester extérieurement par...
Synonymes :
- étaler
- extérioriser
- révéler
Rendre sensibles un sentiment, une pensée, les représenter par un...
Synonymes :
- représenter
Être l'expression d'un sentiment, le manifester par des signes
Synonymes :
Traduire quelque chose (en quelque chose)
Synonymes :

exprimer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Manifester (une pensée, un sentiment) par le langage, par la mimique ou l'attitude, par des moyens artistiques. Exprimer son dédain par une moue. Musique qui exprime la joie.
d2./d Extraire par pression. Exprimer le jus d'un fruit.
rII./r v. Pron. Il s'exprime mal en anglais. S'exprimer par gestes.

⇒EXPRIMER, verbe trans.
A.— Extraire d'un corps le liquide qu'il contient. Exprimer le jus d'une orange, d'un citron (Ac.). Ce mouchoir, aussitôt tordu pour en exprimer l'eau, avait été jeté dans un grand feu de bois mort allumé d'avance (BALZAC, Curé vill., 1839, p. 125) :
1. Dans un moment d'égarement, je pourrais te prendre les bras, les tordre comme un linge lavé dont on exprime l'eau, ou les casser avec fracas, comme deux branches sèches, et te les faire ensuite manger, en employant la force.
LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 173.
P. métaph. ou au fig. Extraire, produire, faire sortir : quelque chose de quelqu'un :
2. La colère avait exprimé, de cette fillette surchauffée, une odeur de femme blonde, apparentée à la fleur de bugrane rose...
COLETTE, Blé en herbe, 1923, p. 207.
quelque chose de quelque chose :
3. Il [le grand Formateur] a exprimé de la fange, les mers étincelantes et les eaux pures, exondant les montagnes, et distribuant en belles îles ce qui demeurait de concret.
VALÉRY, Eupalinos, 1923, p. 135.
Emploi pronom. passif. Cette agence était comme une distillerie où s'exprimaient les créances des ignorants, des incrédules, ou de ceux dont les droits pouvaient être contestés (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 437).
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. exprimeur dans le syntagme rouleaux exprimeurs. Dont le rôle est d'enlever l'excès de colle entraîné par la nappe. Une encolleuse comprend essentiellement un dispositif d'enduction de la nappe constitué par une et quelquefois deux bâches contenant la colle, munie d'un ou plusieurs rouleaux plongeurs, et d'un ou plusieurs rouleaux exprimeurs garnis de feutre, ou gainés de caoutchouc (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p. 49).
B.— Au fig.
1. [Le suj. désigne un être vivant]
a) Rendre manifeste par toutes sortes de signes (langage écrit, oral, geste, attitude, réaction émotionnelle, etc.), de façon volontaire ou non, ce que l'on est, pense ou ressent. Exprimer sa pensée, ses idées, ses désirs; exprimer ses dernières volontés. Je ne saurais vous exprimer combien cela m'afflige (Ac. 1932). Ils [les chevaux] ont exprimé leur étonnement et leur effroi par les regards obliques et effarés de leurs yeux (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 222) :
4. Le peintre avec son crayon, le poète avec ses vers, le prosateur avec ses lignes, le musicien avec ses notes, exprimaient tous le même sentiment; sentiment non moins vif que discret, dont un algébriste démontrait élégamment la puissance à l'aide d'une équation.
JOUY, Hermite, t. 1, 1811, p. 147.
5. Tendre sans émotion, elle savait mieux exprimer l'affection que l'amour, et, devant son papier à lettres, comme elle n'éprouvait que des sentiments calmes, elle préférait se donner le bénéfice de la pudeur et de la sincérité.
ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 184.
Littér. Qqn exprime qqn :
6. Quant à la transmission du mal originel, ceci posé, elle est simple; elle s'opère selon les lois de la filiation même qui veulent que le fils représente et « exprime » les parents...
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 146.
Emploi abs. :
7. Et le musicien! Pour imiter, que fait-il, je vous prie? La première chose qu'il fait, la nécessaire, l'essentielle, c'est de n'imiter pas, car dès qu'il imite il perd sa puissance. C'est que, dès qu'il imite, il traduit; or, pour émouvoir, il faut qu'il exprime; et pour exprimer, il faut qu'il transforme. C'est sa loi encore plus qu'au poëte, comme au poëte encore plus qu'au peintre.
TŒPFFER, Réflexions et menus propos d'un peintre genevois, Paris, Hachette, 1872 [1839], p. 152.
Exprimer que. Car, quand je dis « je suis » et « je sois », je dis exactement la même chose, à cela près que, dans le second cas, j'exprime que ce jugement dépend d'un autre (DESTUTT DE TR., Idéol., 2, 1803, p. 198).
[P. méton. de l'obj.] Vous m'avez exprimé une lettre bonne, aimable, chère au cœur, merci. J'ai été un moment au milieu de vous (SAINTE-BEUVE, Corresp., t. 5, 1818-69, p. 410).
b) Emploi pronom. réfl. Se faire comprendre au moyen d'un langage. S'exprimer bien, mal, clairement, simplement; s'exprimer par gestes, par signes (Ac.). S'exprimer dans, sur. Il comprenait sans effort tout ce qu'elle lui disait, mais il s'exprimait en allemand avec un peu de lenteur (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 418) :
8. Un autre auteur, un siècle et demi plus tard, s'exprimait sur le clergé séculier avec plus de rigueur encore.
FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 43.
2. [Le suj. désigne le visage, une attitude, un geste, etc.] Rendre manifeste, traduire. Son attitude exprimait le respect, son regard exprimait la terreur. Une certaine flétrissure du front, jadis magnifique, n'exprimait ni embarras ni surprise, mais plutôt une lassitude extrême, qui ressemblait au dégoût (BERNANOS, Joie, 1929, p. 687).
3. [Le suj. désigne une chose]
a) Rendre sensible une réalité abstraite ou concrète en en donnant, à travers un langage approprié, une idée, une représentation, un sentiment. La douceur céleste de l'anéantissement final, rendue d'une façon commune par un mouvement de valse, serait peut-être mieux exprimée par un temps de marche très ralenti (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 906). Et, comme la sculpture est pour un long temps, elle est plus propre à exprimer le durable que l'instant (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 214) :
9. En tout cas, qu'il s'agisse du sadisme ou du masochisme, ce que l'homme recherche dans de tels comportements, lorsqu'ils n'expriment pas de simples réactions dépourvues de signification, c'est toujours une jouissance provoquée par une douleur.
J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 19.
Qqc. exprime qqn :
10. ... nulle pièce au monde, rien au monde peut-être dans l'œuvre littéraire (...) ne m'appartient autant, ne m'exprime autant (...) que cette pièce de Beaumarchais [La Mère coupable]...
PÉGUY, Clio, 1914, p. 101.
Emploi abs. Le fil à plomb a tué cette vie humaine des façades qui offraient le spectacle inégal et charmant d'un visage. Chacune exprimait et boitait divinement (COCTEAU, Lettre Amér., 1949, p. 73).
b) Traduire, signifier, rendre compte d'une notion (mathématique, physique, etc.). Le signe = exprime l'égalité :
11. La valeur n'est plus cette conception synthétique, qui sert à exprimer le rapport d'un objet particulier d'utilité avec l'ensemble de la richesse...
PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 244.
Exprimer que. Parmi ces mots, devenus invariables, il en est un, le mot « que », dont la signification propre consiste à exprimer qu'un verbe dépend d'un autre (DESTUTT DE TR., Idéol., 2, 1803 p. 163). Dire que l'amour, la haine, le désir gagnent en violence, c'est exprimer qu'ils se projettent au dehors (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 36) :
c) Emploi pronom. passif. Se traduire. Le village est un organisme bien défini, distinct, ayant sa vie propre et une personnalité qui s'exprime dans le paysage (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 186) :
12. ... et J. J. Rousseau en convient, et distingue nettement les objets qui font image, et peuvent s'exprimer par le geste, de ceux qui font idée, et ne s'expriment que par la parole...
BONALD, Essai analyt. sur les lois naturelles de l'ordre soc., 1800, p. 225.
Prononc. et Orth. :[], (j')exprime []. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1595 « faire sortir » (MONTAIGNE, Essais, II, 12, éd. A. Thibaudet, 625). II. a) 2e moitié XIVe s. « manifester par le langage » (J. LE FÈVRE, Lamentations, I, 178 ds T.-L.); b) 1645 exprimer de l'audace (TRISTAN, Mort de Chrispe, I, 3 ds LITTRÉ); c) 1676 « décrire quelqu'un » (RACINE, Britannicus, 2e préf.). Empr. du lat. class. exprimere avec changement de conjugaison « faire sortir en pressant, montrer, représenter, exposer, reproduire », a supplanté la forme pop. espreindre (v. épreindre). Fréq. abs. littér. : 9 020. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 13 883, b) 6 754; XXe s. : a) 11 703, b) 15 855.

exprimer [ɛkspʀime] v. tr.
ÉTYM. Fin XIVe; expriemer, fin XIIe au sens II., 1.; lat. exprimere, de ex, et premere « presser »; doublet savant qui a éliminé la forme populaire épreindre, employée dans les mêmes sens en anc. français.
———
I (1580, Montaigne). Littér. ou techn. Faire sortir, par pression sur un corps (le liquide qu'il contient). Extraire. || Exprimer le jus d'un citron, d'une grappe. || Exprimer le suc d'une plante grasse. || Broyer des olives pour en exprimer l'huile. || Tordre du linge pour en exprimer l'eau.
1 (…) la grappe parfumée Dont fut pour nous la liqueur exprimée.
Voltaire, Satires, Défense du mondain.
2 L'homme se dégageait du moule que son corps avait creusé dans le sable, exprimait l'eau de ses cheveux mouillés (…)
Lautréamont, les Chants de Maldoror, II, p. 111.
Par métaphore :
2.1 Sur le côté, une estrade reçoit les musiciens et les récitants; leur rôle est d'exprimer le texte (comme on presse un fruit).
R. Barthes, l'Empire des signes, p. 68.
N. B. Cet emploi joue sur le sens courant II.
Par extension :
3 Ils (les oiseaux) ont le peu de fraîcheur que la végétation parvient à exprimer du sol (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, III, p. 250.
———
II Rendre sensible par des signes (un contenu, un fait de conscience, et en général toute chose existante) en en dégageant le sens.
1 (Fin XIIe). Faire connaître par le langage. Entendre (faire). || Exprimer oralement ( Dire), par écrit ( Écrire). || Exprimer sa pensée, son opinion en termes non équivoques (→ Approuver, cit. 14; élever, cit. 74). || Il sut trouver les mots qu'il fallait pour exprimer sa reconnaissance, sa sympathie. || Exprimer un souhait. Souhaiter. || Comment vous exprimer ce que j'ai ressenti ? Rendre (→ Bouche, cit. 16). || J'étais dans un état étrange que je ne saurais clairement exprimer (→ Cri, cit. 10). || Un je ne sais quoi qu'on ne peut exprimer (→ Amour, cit. 9). || Écrire pour exprimer sa déception, ses regrets. || Exprimer sa colère. Exhaler; décharger (sa bile). || Le droit d'exprimer son opinion. Exposer. || Se servir de tels mots, de telles locutions pour exprimer une idée (→ Approximatif, cit. 4). || Exprimer des doléances (cit. 4). || Exprimez cette pensée en termes plus concis ( Condenser). || Sous-entendre ce qu'on ne veut exprimer.Absolt. || Fausser en exprimant (→ Déformer, cit. 5).
4 Songez que je vous parle une langue étrangère;
Et ne rejetez pas des vœux mal exprimés (…)
Racine, Phèdre, II, 2.
5 Que ne puis-je t'exprimer ce que je sens si bien ? et comment sens-je si bien ce que je ne puis t'exprimer ?
Montesquieu, Lettres persanes, VII.
6 Je voudrais qu'il existât un langage autre que celui dont je me sers, pour t'exprimer les renaissantes délices de mon amour (…) ne suis-je pas forcé d'employer des mots humains trop faibles pour rendre des sensations divines ?
Balzac, Louis Lambert, Pl., t. X, p. 434.
7 Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Il faut donc chercher, jusqu'à ce qu'on les ait découverts, ce mot, ce verbe et cet adjectif, et ne jamais se contenter de l'à peu près (…)
Maupassant, Pierre et Jean, « Le roman », p. 23.
8 Il y a un fonds d'idées qui appartient à tout le monde. C'est la façon de les exprimer, de les développer qui constitue la valeur littéraire.
Antoine Albalat, la Formation du style, II, p. 40.
9 Toute conversation était rendue difficile par l'extrême pudeur de mon père qui semblait souffrir dès qu'un sentiment était exprimé en public.
A. Maurois, Climats, p. 16.
(Le sujet désigne les formes du langage). Faire connaître. Signifier; expression. || Mots, termes, locutions, tournures qui expriment une idée, une nuance. 1. Dire (vouloir dire), signifier, traduire (fig.); → Adresse, cit. 1; adversité, cit. 1; affection, cit. 15. || Le mot « dépit » exprime un chagrin mêlé d'irritation. || C'est un mot qui exprime mal ma pensée. Trahir. || Ne pas pouvoir exprimer ce qu'on ressent.(Suivi de que). || Cela exprime qu'on est impatient.
10 Tu sauras dextrement choisir et approprier à ton œuvre les vocables plus significatifs des dialectes de notre France, quand ceux de ta nation ne seront assez propres, ni signifiants, et (il) ne se faut soucier s'ils sont Gascons, Poitevins, Normands, Manceaux, Lyonnais ou d'autres pays, pourvu qu'ils soient bons, et que proprement ils expriment ce que tu veux dire (…)
Ronsard, l'Art poétique, À A. Delbène.
2 Vx. Définir, représenter (une chose, un événement…). Énoncer, expliquer. || Exprimer formellement une condition dans un contrat. Préciser, spécifier.
11 (Veuillez) Nous exprimer la dot en mines et talents (…)
Molière, les Femmes savantes, V, 3.
12 Pour exprimer en deux mots son talent, il eût écrit Zadig aussi spirituellement que l'écrivit Voltaire (…)
Balzac, Louis Lambert, Pl., t. X, p. 404.
3 Sc. (Le sujet désigne un symbole, un signe conventionnel). Servir à noter (une quantité, une relation). || Le signe = exprime l'égalité. || Notation algébrique, formules exprimant un rapport, une loi. || Exprimer des dimensions, des surfaces, des forces en unités internationales.
13 (…) si de quatre choses exprimées par ces quatre lettres A, B, C, D, on permet d'en prendre, par exemple, deux quelconques, toutes les manières d'en prendre deux différentes dans les quatre qui sont proposées, s'appellent Combinaisons.
Pascal, Traité du triangle arithmétique.
14 Et qu'on ne dise pas que nous réduisons ainsi les théories physiques au rôle de simples recettes pratiques; ces équations expriment des rapports et, si les équations restent vraies, c'est que ces rapports conservent leur réalité.
Henri Poincaré, la Science et l'Hypothèse, p. 190.
4 Rendre sensible par le comportement (ton, gestes, attitude…). || Exprimer son émotion par sa pâleur, par ses larmes. || Exprimer son étonnement par un sursaut, un silence. Manifester. || Il fronça les sourcils, exprimant sa volonté. || Exprimer sa tendresse par une caresse (→ Caresser, cit. 6). || L'étranger exprimait ce qu'il voulait par sa mimique. || Exprimer par le ton, par l'intonation le contraire de ce que disent les mots.
15 Mademoiselle des Touches exprima la plus vive crainte, une rougeur subite colora son visage impassible d'un ton de feu.
Balzac, Béatrix, Pl., t. II, p. 432.
16 (…) la contradiction établie entre les nerfs et l'esprit, et l'homme désaccordé au point d'exprimer la douleur par le rire.
Baudelaire, E. Poe, sa vie et ses œuvres, IV.
(Le sujet désigne le visage, les signes comportementaux, volontaires ou involontaires). || Son visage exprimait une vive contrariété. || Son regard exprimait l'étonnement, la terreur, l'admiration (→ Ahurissement, cit. 1). || Physionomie exprimant la ruse, la duplicité. || Tout en lui exprime la franchise. Respirer. || Geste, mouvement, qui exprime un sentiment (→ Abandon, cit. 7; attitude, cit. 16).
17 Enfin sa physionomie ouverte, sereine et faiblement rosée, la pureté de ses yeux bleus qu'un regard trop vif eût blessés, exprimaient l'inaltérable douceur, la tendresse infinie des anges.
Balzac, Béatrix, Pl., t. II, p. 339.
18 Il (Barnave) semblait froid, sec et méchant, et ne l'était point au fond. Sa physionomie n'exprimait en réalité que sa vie de luttes, de dispute, l'irritation habituelle de la vanité.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. III V, II, p. 103.
19 Il fit quelques petits claquements de langue qui exprimaient l'ennui, le regret.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XI, p. 116.
(Sujet n. de chose). Rendre sensible en tant que symbole, qu'indice (de qqch. de caché). || Couleurs, objets insolites exprimant un état affectif, un désir (→ Améthyste, cit. 1; emblématique, cit. 2). || Rêves exprimant certaines tendances refoulées. Traduire. || Ce mythe exprime admirablement l'idée antique du destin. Symboliser.
20 (…) la solitude des forêts, l'Océan sans bornes, le ciel étoilé, peuvent à peine exprimer l'éternel et l'infini dont l'âme des chrétiens est remplie.
Mme de Staël, De l'Allemagne, I, X.
5 (Le sujet désigne l'artiste ou l'œuvre). Rendre sensible, faire connaître par le moyen de l'art. || L'artiste exprime son univers intérieur, le monde extérieur, son époque. || L'art exprime l'homme et sa condition. Peindre, représenter.
21 Voir, sentir, exprimer, — tout l'art est là !
Ed. et J. de Goncourt, Journal, p. 199.
22 (…) pour exprimer le monde, l'artiste découvre un domaine cohérent d'équivalences significatives, que quelques années ou quelques siècles rendent péremptoire.
Malraux, les Voix du silence, p. 354.
(Expression littéraire). || Le poète lyrique exprime ses sentiments personnels (→ Âme, cit. 57; bouillonnement, cit. 1). || Voltaire a exprimé dans « Candide » son pessimisme. || Hugo a exprimé toute l'évolution morale de son siècle. || L'écrivain doit exprimer la réalité. || Chose, sentiment impossible à exprimer. Inexprimable; indicible, ineffable.Au passif. || Être exprimé.
23 (…) il faut que mes peintures expriment bien l'homme en général (…)
La Bruyère, Disc. à l'Académie, Préface.
24 La langue allemande présente un plus grand nombre de combinaisons que la nôtre, et Gœthe semble les avoir toutes employées pour exprimer, avec les sons comme avec les images, la singulière exaltation d'ironie et d'enthousiasme, de tristesse et de gaieté, qui l'a porté à composer cet ouvrage.
Mme de Staël, De l'Allemagne, I, XXIII.
25 Les écrivains qui ont de l'influence ne sont que des hommes qui expriment parfaitement ce que les autres pensent, et qui réveillent dans les esprits des idées ou des sentiments qui tendaient à éclore.
Joseph Joubert, in Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. I, p. 170.
26 (…) la poésie, qui n'a jamais su exprimer le bonheur comme elle exprime la douleur (…)
Lamartine, Nouvelles méditations, « Comment. au chant d'amour. »
27 Exprimer l'humanité dans une espèce d'œuvre cyclique (…)
Hugo, la Légende des siècles, Préface.
28 Victor Hugo était, dès le principe, l'homme le mieux doué, le plus visiblement élu pour exprimer par la poésie ce que j'appellerai le mystère de la vie (…). Non seulement il exprime nettement, il traduit littéralement la lettre nette et claire; mais il exprime, avec l'obscurité indispensable, ce qui est obscur et confusément révélé.
Baudelaire, l'Art romantique, XXII, I, II.
29 Il (Mallarmé) ne voyait à l'univers d'autre destinée concevable que d'être finalement exprimé. On pourrait dire qu'il plaçait le Verbe, non pas au commencement, mais à la fin dernière de toutes choses.
Valéry, Variété II, Mallarmé, p. 173.
30 (…) je m'apercevais que, pour exprimer ces impressions, pour écrire ce livre essentiel, le seul livre vrai, un grand écrivain n'a pas, dans le sens courant, à l'inventer puisqu'il existe déjà en chacun de nous, mais à le traduire.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XV, p. 37.
Absolt. || L'art d'exprimer chez l'orateur, en rhétorique. Élocution, éloquence.
(Expression artistique, plastique). || Le peintre exprime une réalité, un état par les moyens techniques qui lui sont propres (→ Art, cit. 75). || Portrait, buste qui exprime la personnalité du modèle. Attraper, rendre (→ Caractère, cit. 23). || Certaines œuvres, indépendamment de leur sujet, expriment une époque, une manière de vivre, un climat moral (→ Écu, cit. 1).
31 Vous avez l'apparence de la vie, mais vous n'exprimez pas son trop-plein qui déborde, ce je ne sais quoi qui est l'âme peut-être (…)
Balzac, le Chef-d'œuvre inconnu, Pl., t. IX, p. 395.
32 Gavarni saisit toutes ces nuances, et il les exprime d'un crayon rapide et facile, toujours sûr de lui-même.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 332.
33 (…) pour les non-chrétiens, le peuple de statues des cathédrales exprime moins le Christ qu'il n'exprime la défense des chrétiens, par le Christ, contre le destin.
Malraux, les Voix du silence, p. 629.
(Expression musicale). || Cet andante exprime une tendresse, une sensualité contenue (→ Allegretto, cit.). || Motifs musicaux exprimant de véritables idées.
34 (…) les diverses passions que peut exprimer la musique.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, I, 2.
35 (…) parce que leur musique (des Français) n'exprime rien, elle est plus propre aux chansons qu'aux opéras (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, Lettre XLVIII.
36 La langue musicale est infinie, elle contient tout, elle peut tout exprimer.
Balzac, Massimilla Doni, Pl., t. IX, p. 377.
37 Au commencement de cette étude, j'ai noté la puissance avec laquelle Wagner, dans l'ouverture de Lohengrin, avait exprimé les ardeurs de la mysticité (…) Quant à la grande marche du second acte (de Tannhäuser) on peut lui appliquer le même éloge qu'aux deux ouvertures dont j'ai parlé, à savoir d'exprimer de la manière la plus visible, la plus colorée, la plus représentative, ce qu'elle veut exprimer.
Baudelaire, l'Art romantique, XXI, III.
(Expression théâtrale, spectaculaire). || Le grand acteur sait exprimer les émotions de son personnage (→ Éprouver, cit. 23). || La pantomime est l'art d'exprimer les sentiments sans recourir au langage. || Sa mine exprime la tristesse, l'abattement.Ce ballet exprime le drame de l'amour malheureux. || Le cinéma (cit. 2) répond au besoin d'exprimer des états et des mouvements.
38 (…) n'entendant ce qu'il disait, (il) entendait ce qu'il (le joueur de farces) exprimait par signes et gesticulations (…)
Rabelais, le Tiers Livre, XIX.
39 Tous les Bergers et les Bergères expriment par des danses les transports de leur joie.
Molière, le Malade imaginaire, Premier prologue.
40 Jamais danseuse humaine, femme échauffée, ivre de mouvement, du poison de ses forces excédées, de la présence ardente de regards chargés de désir, n'exprima l'offrande impérieuse du sexe (…) comme cette grande Méduse (…)
Valéry, Degas, p. 29.
——————
s'exprimer v. pron.
1 (1580, Montaigne). Réfl. Manifester sa pensée, ses sentiments (par le langage, les gestes, l'art). || S'exprimer en français, en bon français (→ Aisance, cit. 7; coulant, cit. 2). || Il s'exprime bien, correctement, élégamment. Parler. || S'exprimer par périphrases. || La facilité avec laquelle il s'exprime. || Il s'est exprimé sur mon compte en termes flatteurs, offensants (→ Compte, cit. 20; dithyrambique, cit.). || S'exprimer en écrivant, par écrit. || Si j'ose ainsi m'exprimer. || Le gouvernement veut empêcher l'opposition de s'exprimer.
41 J'ai trouvé en arrivant à Plymouth un de vos Français réfugiés (…) il m'a fait faire quelques progrès dans la connaissance de votre langue, et dès que j'ai pu m'exprimer intelligiblement, je suis venu voir votre pays (…)
Voltaire, l'Ingénu, I.
42 (…) je sais si mal m'exprimer que je déçois aussitôt que j'ouvre la bouche.
Gide, Journal, 29 janv. 1943.
S'exprimer par gestes, par une mimique (→ Cravache, cit. 2). || Elle assure que son chien s'exprime admirablement. || S'exprimer par des actes (→ Écrire, cit. 40).
Se manifester par l'art. || Tout artiste éprouve le besoin de s'exprimer. || Son génie s'exprime librement, audacieusement.
43 C'étaient des artistes pauvres, — un compositeur, entre autres, — qui ne pouvaient arriver, non seulement au succès, mais à s'exprimer eux-mêmes : ils étaient tout heureux que leur pensée se réalisât par Christophe.
R. Rolland, Jean-Christophe, Les amies, p. 1137.
2 (Passif). Se manifester librement, agir selon ses tendances profondes. || Il faut laisser cet adolescent s'exprimer. || Cela peut-il s'exprimer ? Exprimable (→ Aimer, cit. 8). || État d'esprit, sentiment qui s'exprime discrètement, hautement (→ Chauvinisme, cit. 2). || Cette loi physique s'exprime dans cette simple formule.
44 Tu mourras, ou je veux que la vérité pure
S'exprime par ta bouche.
Molière, le Dépit amoureux, I, 4.
45 L'extase universelle des choses ne s'exprime par aucun bruit; les eaux elles-mêmes sont comme endormies.
Baudelaire, le Spleen de Paris, VII.
46 Les résultats bruts de l'expérience peuvent donc s'exprimer par les relations suivantes (…)
H. Poincaré, la Science et l'Hypothèse, p. 35.
47 Ce ne sont pas des séries de mots, rangés comme sur les pages d'un dictionnaire, que nous avons dans l'esprit, mais des phrases stéréotypées — et des concepts (tête, ensemble, etc.) qui peuvent s'exprimer par plusieurs mots, entre lesquels nous choisissons celui qui convient à notre disposition d'esprit et aux circonstances.
F. Brunot et Ch. Bruneau, Grammaire historique, p. 157.
48 La révolution nihiliste, qui s'est exprimée historiquement dans la religion hitlérienne (…)
Camus, l'Homme révolté, p. 230.
——————
exprimé, ée p. p. adj.
(Au sens I.). || Jus, suc exprimé, pressé.(Au sens II. ou au pron.). || Opinions exprimées et opinions cachées, tues. || Vérités fortement exprimées. || Sentiment exprimé ou sous-entendu.Quantités exprimées en unités internationales.Émotion exprimée ou cachée, dissimulée. || Idées exprimées par un mythe.N. m. || L'exprimable et l'exprimé.
CONTR. Cacher, celer, dissimuler, taire — (Du p. p.) Inexprimé.
DÉR. Expression, exprimable.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • exprimer — EXPRIMER. v. act. Tirer le suc, le jus d une chose en la pressant. Exprimer le suc d une herbe, le jus d une orange, d un citron. Il signifie fig. Enoncer, representer ce qu on a dans l esprit. Il exprime bien sa pensée. cette pensée est belle,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • exprimer — par escrit, Exigere stylo, Exprimere scriptis. Estoit il assez exprimé de parolles? Verbis satis cautum erat? …   Thresor de la langue françoyse

  • exprimer — (èk spri mé) v. a. 1°   Extraire la liqueur de certaines choses en les pressant. •   Il est des végétaux d où l art sait exprimer Quelques sucs bienfaisants...., DUCIS Lear, IV, 5. •   Au doux murmure de leurs ondes [des fontaines], Exprimez vos… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXPRIMER — v. a. Tirer le suc, le jus d une chose en la pressant. Exprimer le suc d une herbe, le jus d une orange, d un citron. EXPRIMER, signifie aussi, Manifester, représenter la pensée, le sentiment, les passions. Exprimer ses sentiments par des gestes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXPRIMER — v. tr. Faire sortir le suc, le jus d’une herbe, d’un fruit, etc., en les pressant. Exprimer le jus d’une orange, d’un citron. Figurément, il signifie Manifester une pensée, un sentiment, une volonté par tel ou tel moyen, en particulier par le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Exprimer —          CHIRAC (Jacques)     Bio express : Homme d État français (1932 )     «Tout vote est politique et exprime un choix de société.»     Source : Discours, entretiens et autres sources     Mot(s) clé(s) : Choix de société Exprimer Politique… …   Dictionnaire des citations politiques

  • exprimer — vt. , dire, montrer, manifester, extérioriser, (ses sentiments) : ÈSPRIMÂ (Aix, Albanais.001, Attignat Oncin, Villards Thônes), dire, montrâ, fére vi <faire voir> (001). E. : Embarrassé. A1) exprimer, extraire par pression : fére sòrtre… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'exprimer — ● s exprimer verbe pronominal Se faire comprendre par le langage, formuler sa pensée par la parole : S exprimer avec élégance. Faire connaître ses sentiments, ses opinions : S exprimer librement à la télévision. Faire connaître, représenter ses… …   Encyclopédie Universelle

  • Parler, s'exprimer par la bouche de quelqu'un — ● Parler, s exprimer par la bouche de quelqu un s exprimer par son intermédiaire …   Encyclopédie Universelle

  • Si j'ose dire, si j'ose m'exprimer ainsi — ● Si j ose dire, si j ose m exprimer ainsi formules pour adoucir sa pensée ou l expression de cette pensée …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.